L'électricité, la remise en route du moteur

 

Ce moment est très important, car comme vous avez pu le voir lors du remontage du tableau de bord tout n'est pas évident.

2 choses sont à mon avis primordiales

Préparez tous les accessoires qui devront fonctionner, feux ar, phares, longues portées, klaxon, lave glaces, essuies glaces, clignotants, circuit de charge, de démarrage et lunette ar dégivrante.

 

Il faut également vérifier que le faisceau n'a pas été sectionné dans le choc.

Ces 2 opérations réalisées il faut retrouver les branchements corrects, couleur des fils et cosses 5. Cela n'est pas vraiment compliqué mais quand vous êtes daltonien ce n'est plus la même chose. Laurent me sera de bon secours.

Un petit moment s'écoule et tout est à peu près en ordre, seul soucis le branchement de la lunette ar. Mais cela n'est pas bloquant.

Après remplacement des rupteurs et condensateur je peux recaler l'allumeur.

Remise en place des connexions essence, tout semble paré pour la mise en route qui est un moment de suées intenses.

 
Coup de démarreur, faire monter la pression d'huile et bien sur mettre de l'essence.

Cette fois je ne peux plus reculer, je connecte donc la bobine et premier essai.

L'essence arrive, les tuyaux sont poreux il faudra les changer, et enfin premiers cafouillements

La bête a retrouvé une âme

Tout cela n e tourne pas vraiment rond, arrêt et vérifications .

Tient, 2fils de bougies débranchés, cela devrait mieux aller une fois replacé correctement !

Nouvel essai et là bien sur ce n'est pas la perfection mais c'est bien parti. Il est certain que les carburateurs ne sont pas synchronisés ni réglés.

Au bout de quelques minutes il faut arrêter car je n'ai pas encore remis d'eau dans le circuit de refroidissement. Ceci est du au fait qu'au niveau du radiateur il y a de la tôlerie et de la peinture a faire et que cela risquerait de gener dans le redressage.

 

 

étape précédente
étape suivante
retour sommaire